Profiter d’un échange en plein air

Photo Lorie-Aude Grenier

Écrit par
Lorie-Aude Grenier,
Éditrice et chroniqueuse

 

L’idée de partir en échange étudiant est attrayante pour plusieurs personnes. Tout le monde a ses raisons pour faire ce genre de voyage. Cette expérience permet de découvrir une nouvelle culture, d’apprendre ou d’améliorer une seconde (voire même une troisième) langue, de voyager tout simplement, de faire de nouvelles rencontres, d’expérimenter un nouveau mode de vie ou de tout faire cela en même temps et davantage.

Pour m1610900_863184080395085_8973969764089530673_na part, je suis partie en échange sur la côte ouest américaine principalement pour améliorer mes connaissances en anglais afin de devenir parfaitement bilingue. Tout un défi! Cependant, en arrivant dans la ville universitaire d’Eugene, j’ai découvert un mode de vie différent et intéressant. Un style de vie rythmé par les activités de plein air, même en janvier! Beau temps, mauvais temps, les gens sont dehors à courir, pédaler, faire des activités sportives, etc. Le campus grouille de vie où le sport est très important. Je ne vous parle pas ici des nombreuses équipes sportives de l’Université d’Oregon, alias les Ducks, qui sont très populaires, je vous parle plutôt des habitudes des étudiants. L’agrandissement du centre sportif du campus en dit long sur leur routine et vient défaire l’image qu’on se fait généralement des américains.

Ce ne sont pas les coureurs qui manquent par ici! Je ne me lancerais pas à compter tous les joggeurs que je peux croiser en une journée; la tâche serait trop pénible. Amoureuse de la course comme je le suis, je me suis rapidement joint à ce groupe. Pour vous éclairer un peu sur ma ville d’accueil, voici un fait intéressant: c’est à Eugene que la fameuse marque Nike est née. Cela pourrait expliquer, en partie, l’engouement pour la course ici.
Outre la course, le vélo est très répandu sur le campus. C’est un mode de déplacement plutôt populaire malgré le transport en commun gratuit pour les étudiants. C’est donc, avec joie, que j’ai ajouté cette activité à mon nouveau mode de vie. Qui dirait non à quelques sorties à vélo sur l’une des longues pistes cyclables bordées de végétation le long de la rivière Willamette? Surtout quand les dites pistes se retrouvent à quelques minutes du campus.

Et comme l’Oregon est une région montagneuse, je ne pouvais pas passer à côté des nombreuses opportunités de gravir quelques montagnes. Spencer Butte Park et Mount Pisgah sont deux arrêts incontournables pour ceux qui s’arrêtent à Eugene. Ainsi, avec plusieurs mois devant moi et à peine 40 minutes de vélo à faire pour s’y rendre, comment ne pas en profiter une, deux ou même trois fois?

La côte ouest avec ses plages et ses dunes m’appelle déjà. Ainsi, vous comprendrez que ces destinations plein air, Cannon Beach et Dunes City, pour n’en nommer que quelques-unes, sont déjà inscrites à mon agenda! Bref, beaucoup d’air frais d’Oregon dans les prochaines semaines. Comme quoi même les urbains savent apprécier la nature et l’aventure!