Repenser la ville : la High Line de New York

Photo Lorie-Aude Grenier

Écrit par
Lorie-Aude Grenier,
Éditrice et chroniqueuse

 

La ville de New York est connue pour son Central Park, gigantesque rectangle de verdure au cœur de la ville dense. Récemment, un deuxième parc très innovant dans sa forme est devenu un attrait touristique de la ville, qui génère environ cinq millions de visiteurs annuellement. Pourquoi? Et bien parce que c’est un parc linéaire surélevé qui a été aménagé sur une ancienne voie ferrée et qui traverse le Lower West Side de Manhattan sur 2,4 kilomètres. C’est une structure rappelant le passé industriel de la ville qui était voué à être démoli. L’ancienne voie ferrée fut sauvée par Joshua David et Robert Hammond, qui ont milité pour la sauver et lui trouver un nouvel usage.

Tracé de la High Line, Source: Twisted sifter
Tracé de la High Line, Source: Twisted sifter

La structure date de l’époque industrielle de la ville. Sa construction, qui a commencé en 1924 et qui s’est terminée en 1934, était une réponse au problème des nombreuses morts causées par la voie ferrée qui traversait le Lower West Side de Manhattan à même le sol. Son utilisation s’est cependant arrêtée en 1980 et depuis elle ne servait à rien.

La High Line en 2000, Source: Joel Sternfeld
La High Line en 2000, Source: Joel Sternfeld

C’est, en 1999, que Joshua David et Robert Hammond ont commencé à s’intéresser à la structure qui évoquait pour eux une histoire importante du quartier, ayant tous deux grandi dans le secteur. Lorsqu’ils sont enfin montés sur la structure, ils ont eu le coup de foudre parce que la voie ferrée était alors envahie de végétation sauvage et était bordée de superbes vues sur la ville. Ils ont alors fondé l’organisme Friends of the High Line afin de militer pour conserver la structure et, aujourd’hui, c’est l’organisme qui gère et entretien le parc linéaire public grâce aux dons des membres.

C’est seulement en 2003 qu’ils ont obtenu l’appui de la ville pour le projet de conservation et en 2004 que le projet commence à se définir comme un parc linéaire aménagé sur la structure. Le côté sauvage de la végétation, qui a charmé les cofondateurs et la population, est fortement mis de l’avant dans le projet. Plusieurs rappels des rails sont intégrés dans l’aménagement du parc linéaire par un design épuré. Des pratiques durables ont été utilisées dans le design et la construction du parc linéaire. Des 210 plantes intégrées dans la première section du parc, 161 d’entre elles sont des plantes indigènes. C’est-à-dire que ce sont des plantes qui s’implantent de façon naturelle et sans l’aide de l’homme dans la région de New York depuis longtemps. Ainsi, au fil des ans, l’intervention de l’homme afin de maintenir le parc linéaire se fera de plus en plus rare, ce qui est très positif pour l’organisme qui entretient le parc. Les plantes choisies pour le parc s’inspirent aussi de la nature sauvage qui a poussé sur la structure pendant les 25 ans d’abandon de celle-ci. En raison de son exposition au soleil, au vent et à la profondeur du sol varié tout le long du parc, les types de plantes qui ont poussé sur la structure étaient très différents d’un endroit à l’autre, s’adaptant aux microclimats présents sur la voie ferrée.  L’aménagement actuel du parc se base sur les plantes originales qui poussaient sur les différentes sections de celui-ci, créant ainsi un aménagement paysager bien adapté aux conditions climatiques du parc. De plus, la structure a été aménagée afin de permettre aux plantes de retenir le plus d’eau possible. La structure agit donc comme un immense toit vert ce qui explique les délais de construction du parc linéaire.

Aménagement de la High Line, Source: Sipa Press
Aménagement de la High Line, Source: Sipa Press

La High Line a été construite en trois phases distinctes pour atteindre la promenade de 2,4 kilomètres qu’elle est actuellement. La première section du parc a ouvert le 9 juin 2009. Il faut ensuite attendre deux ans pour accéder au deuxième tronçon, soit le 8  juin 2011. C’est trois ans plus tard que le dernier tronçon est finalisé et ouvert au public, soit le 21 septembre 2014. Une fois complété, le parc linéaire possède 9 accès par escalier ainsi que 6 accès par ascenseur afin de le rendre accessible à tous. Depuis son ouverture en 2009, le parc linéaire a transformé le quartier qu’il traverse. Le boom immobilier du secteur a permis l’implantation de 29 projets de développement majeur, ce qui a engendré la création d’environ 12 000 emplois ainsi que la construction de 2 558 unités de logement. Ce qui prouve qu’un seul projet urbain peut avoir un grand impact sur l’ensemble de la ville ou, du moins, d’un quartier.

 

Sources:

Dusseau, Brigitte (2014) La High Line de New York fête les cinqs ans d’un projet magique. [Article La Presse]. Consulté sur: http://www.lapresse.ca/

Fiends of the High Line. (s. d.) About the High Line. [Site web] Récupéré de: thehighline.org/about

Lumières de la ville. (2014). New-York: Il y a 5 ans, la High-Line était reconvertie en parc urbain suspend [Article]. Consulté sur:  http://www.lumieresdelaville.net/

Rainey, John. (2014) New York’s High Line Park : An example of Successful Economic Development. [Pdf en linge]. Récupéré de : http://greenplayllc.com/wp-content/uploads/2014/11/Highline.pdf

Talks at Google. (2012). Authors at Google: Joshua David, Robert Hammond “High Line: …”. [Vidéo]. Récupéré de youtube.com/watch?v=QhhfZvjka7c

Twisted Sifter. (2011). The High Line : New York’s Park in the Sky. [En ligne]. Récupéré de: twistedsifter.com/2011/06/high-line-park-new-york-city/